Posted inArt / Photo / Dessin

I <Θ> Berlin

Du pittoresque de la carte postale à google images, essai visuel sur l’image d’une ville

Si le pittoresque désigne ce qui mérite d’être peint, la carte postale révèle le pittoresque de ce qui mérite d’être imprimé : c’est un cadrage, une composition, un point de vue. Qu’est ce que la carte postale montre d’une ville ?

Posted on

A Berlin, c’est la porte de Brandebourg, la tour de la télévision, l’église du souvenir, les vestiges du mur, Checkpoint Charlie. C’est aussi le street art et la facette underground d’une ville auto-proclamée “arm aber sexy” (pauvre mais sexy).

Distanciation. L’intervention sur la carte postale investit l’image par le détournement, l’effacement. Une décomposition du motif original au profit d’une reconstruction : gratter le vernis – sa surface la plus flatteuse – celle qui brille et nous attire, pour en excaver l’image.

 

Pour découvrir ce travail, cliquez sur les images :

 

 

 

Partager :
Pour référencer cet article :

Julie Biron, Gisèle Gonon, Cédric Mantel, I <Θ> Berlin, Openfield numéro 8, Février 2017