Pédopaysages du Limousin

Par Amandine Sanchez

D’après Philippe Duchaufour (1983)1, le sol n’est plus considéré comme un milieu inerte reflétant uniquement la composition de la roche sous-jacente, mais comme un milieu vivant, organisé et complexe, en constante évolution sous l’action des facteurs actifs du milieu que sont le climat et la végétation, aux dépens d’un matériau minéral. Le sol se forme essentiellement à partir des roches présentes à la surface du globe mais ce qui en fait son originalité, c’est l’association qui existe entre ses constituants minéraux et les constituants organiques d’origine végétale ou animale. Les conditions pédo-climatiques influencent l’altération de la roche en minéraux primaires puis secondaires (argiles) et la dégradation de la matière organique accumulée. Au cours de cette évolution, appelée pédogénèse, le sol d’abord superficiel s’approfondit progressivement et se différencie peu à peu en strates successives de couleur, de texture et de structure différentes appelées « horizons » et dont l’ensemble constitue le « profil ».

Les différents horizons du sol

Le sol est donc un volume meuble qui recouvre toutes les surfaces émergées de la planète avec des profondeurs variables : on parle alors de « couverture pédologique ». L’organisation spatiale de l’ensemble des horizons pédologiques et des éléments paysagers permet de définir un ensemble cohérent « pédopaysagé ». Les liens avec le paysage sont donc nécessaires à prendre en compte pour comprendre l’organisation et l’évolution des sols.

Depuis plusieurs années, la Chambre d’Agriculture de la Creuse participe à l’établissement du Référentiel Régional Pédologique du Limousin au 1/250000e. Cette étude s’inscrit dans un programme européen de cartographie des sols — Inventaire, Gestion et Conservation des Sols (IGCS) — qui mobilise le Ministère de l’Agriculture, l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), l’Institut de Recherche pour le Développement et les partenaires régionaux.
Ce référentiel constitue aujourd’hui une porte d’entrée pour la connaissance des sols du Limousin.

Ce Référentiel est constitué de 329 Unités Cartographiques de Sol (UCS), appelées « pédopaysages ». Pour simplifier la lecture de ses 329 unités, nous avons choisi comme « clé d’entrée » les Petites Régions Naturelles (PNR). Les premières Unités Cartographiques de Sol décrites se trouvent dans le bassin de Brive vers 90 mètres d’altitude et les dernières sont au sommet du plateau de Millevaches vers 980 mètres d’altitude.

Cartographie extraite du Réferentiel Régional Pédologique du Limousin. Chaque couleur correspond à l’une des Petites Régions Naturelles

Les sols varient dans l’espace à courte distance. Sur une même parcelle, on peut avoir une multitude de sols différents. Or, cette variabilité n’est pas représentable à l’échelle du 1/250 000e. Les pédopaysages ou Unités Cartographiques de Sol (UCS) sont les plus petites entités représentables à cette échelle. Ils sont définis comme étant une portion de paysage dans laquelle les facteurs de genèse des sols sont homogènes (morphologie, géologie, climat, et dans certain cas l’occupation du sol).

Les unités cartographiques représentées regroupent donc plusieurs types de sols qui ne sont pas eux-mêmes délimités, mais les principaux sont identifiés avec leur représentativité en pourcentage.

Ainsi, dans le pédopaysage 225 : « Sols boisés et pâturés du massif granitique des Monts de la Marche » (soit l’UCS 225), on retrouve 4 grands types de sols (UTS) :

Extrait du référentiel pédologique Régional Pédologique du Limousin

Le travail ainsi effectué sur les trois départements du Limousin par six pédologues et une vingtaine de personnes a permis d’aboutir à une carte régionale couvrant 1 702 729 hectares et représentant 329 Unités Cartographiques de Sol. 33 références de sols (RP2008) ont été identifiées sur le terrain à l’aide milliers de sondages à la tarière, des sols calcaires du Bassin de Brive aux sols granitiques du plateau de Millevaches, ce sont au total, 461 Unités Typologiques de Sol qui ont été décrites.

Ce travail se présentera sous la forme d’une carte légendée accompagnée de livrets. Une carte dynamique est d’ores et déjà en ligne sur le portail cartographique des Chambres d’Agriculture : NosTerritoires Limousin.


Notes

1. Duchaufour est un pédologue français (23 juin 1912 – 2 décembre 2000), professeur à l’Université de Nancy et directeur du Centre de biologique pédologique du CNRS1.


Auteur

Amandine Sanchez a suivi une formation de géologue à l’Université de Nice – Sophia-Antipolis et occupe actuellement le poste de pédologue à la Chambre d’Agriculture de la Creuse depuis 7 ans où elle a participé à la construction du Référentiel Régional Pédologique Limousin.


Pour référencer cet article

Amandine Sanchez, Pédopaysages du Limousin, Openfield numéro 11, juillet 2018

 

image_pdf
[retour haut de page]